Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog d ALLIS CHALMERS

Articles avec #musee tag

SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES

28 Juin 2017 , Rédigé par ALLIS CHALMERS Publié dans #Vehicules Militaire, #RECONSTITUTION, #EXPOSITIONS, #Conducteurs, #Saumur, #militaire, #Musee

- Présents tout le weekend ..alors ne les oublions pas !!

SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
SAUMUR 2017 - LES CONDUCTEURS DES BLINDES
Lire la suite

SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm

19 Juin 2017 , Rédigé par ALLIS CHALMERS Publié dans #Vehicules Militaire, #RECONSTITUTION, #EXPOSITIONS, #demonstrations, #russe, #blindés, #musée

- Gvozdika 2S1 est un obusier automoteur soviétique de calibre 122mm. Il s´agit d´une version MT-LB APC. “2S1” de la désignation GRAU. La désignation alternative russe est SAU-122, mais dans l´armée russe il est connu sous le nom Gvozdika (œillet).

-

paramerty

- Le 2S1 peut être entièrement amphibie avec une petite modification mais s´il se trouve sur l´eau, il est entrainé par ses chenilles (patinage des chenilles). Il a une NBC protection. L´arme principal est un canon 2A31.

Le 2S1 est équipé d´un système mécanique de chargement, qui permet de tiret jusqu´aux 5 coups par minute.

 
Masse:15.700 kg
Type de moteur:V-8, 300 hp, diesel
Vitesse maximale:60 km/heure
Longueur total de châssis:7.26 m
Hauteur totale:2,72 m
Largeur totale:2,85 m
Vitesse maximale sur la route:
- Vitesse maximale hors route:30 km/heure.
- Vitesse maximale en franchissement aquatique 4,5 km/heure.
Arme principal (calibre, type, nom)122 mm, canon, 2A 31
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
SAUMUR 2017 - Obusier automoteur 2S1 Gvozdika 122 mm
Lire la suite

SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2

19 Juin 2017 , Rédigé par ALLIS CHALMERS Publié dans #Vehicules Militaire, #RECONSTITUTION, #EXPOSITIONS, #demonstration, #ECHELLE 1, #musee

- Pour remplacer sa bonne vieille Jeep, l’armée américaine lance un appel d’offres, remporté en 1951 par Ford. Neuf ans plus tard débarque la MUTT M 151, un véritable tout-terrain disposant enfin de quatre roues motrices et indépendantes.

- En 2010 se fêtait le 70e anniversaire de la naissance de l’ancêtre de tous les 4x4 actuels : la fameuse Jeep Willys MB (ou Ford GPW) ayant équipé l’armée américaine ainsi que l’ensemble des troupes alliées durant la Seconde Guerre mondiale, et bien d’autres régiments jusque dans les années 60. Mais on ne peut passer sous silence une autre célébration, celle de la M 151, ou « Military Utility Tactical Truck » (MUTT), dernière génération de jeep de l’US Army, qui a eu 50 ans cette même année. Plus discrète que son aînée symbolisant la « liberté retrouvée », la MUTT est liée à la guerre du Vietnam au cours de laquelle elle fut utilisée, avant de laisser sa place, en 1985 et après 256.000 exemplaires produits [1], au gros Hummer découvert en 1991 lors de l’opération Tempête du désert en Irak.
Précisons que la présentation de ce véhicule est faite par un collec­tionneur d’ex-jeeps militaires passionné par leurs aspects techniques et par une pratique des plus pacifiques : la randonnée à travers routes et pistes tant en France qu’à l’étranger (voir Gazoline 137, août-septembre 2007, et 163, janvier 2010). Je vous épargnerai donc un historique que vous trouverez sans peine en naviguant sur la toile pour simplement rappeler qu’entre la MUTT et la Jeep MB, il a existé un modèle intermédiaire, la Willys M 38 A1, qui tout en bénéficiant d’améliorations techniques (moteur culbuté, allumage 24 V, circuit électrique étanche, etc.) conservait la même transmission (transfert + réducteur + essieux rigides). Ce n’est qu’ensuite que l’US Army a lancé un appel d’offres pour une jeep plus moderne combinant légèreté, franchissement en tout-terrain, performance routière, possibilité de parachutage et facilité de maintenance, qui sera remporté par Ford en 1951. Il faudra neuf années de développement au constructeur pour faire valider cette M 151 arrivée donc en 1960, suivie d’une version A1 en 1964 et d’une A2 en 1970, après modification de la suspension AR.
La M 151 se distingue de ses aînées par :
• Une caisse autoporteuse en acier remplaçant le classique couple châssis/carrosserie. Dans l’optique gain de poids, un prototype en alu­minium fut développé, mais non retenu en raison d’un manque de rigidité face aux contraintes d’utilisation.
• Une suspension à quatre roues indépendantes. On dit que l’armée américaine, présente en Europe à l’époque, n’était pas restée indifférente devant cette technique utilisée sur la Munga, développée par DKW pour les besoins de la jeune Bundeswehr.
• Un moteur à essence culbuté à 4 cylindres de 2,3 l développant 71 ch à 4.000 tr/mn, avec un couple de 17,7 mkg à 1.800 tr/mn. Refroidissement par eau, pompe à essence électrique sur l’A1, puis mécanique sur l’A2.
• Une boîte de vitesses à quatre rapports AV/un AR + une boîte de transfert pour l’enclenchement du pont AV. C’est donc un 4x4 non permanent dont la première, considérée comme extra-courte, est réservée au franchissement difficile. La boîte de transfert autorise le passage en 4x4 sans être à l’arrêt, ce qui rend la conduite plus souple. Enfin, en 4x2, on démarre toujours en seconde.
• Un circuit électrique 24 V blindé et étanche avec alternateur et allumage à vis platinées sur l’A1, puis électronique sur l’A2. La version destinée au fameux corps d’élite des Marines est dotée d’un schnorkel et d’un tuyau d’échappement surélevé avec mise en surpression du réservoir d’essence, autorisant des débarquements jusqu’à 1,50 m de profondeur.
La grande originalité de la MUTT réside donc dans sa suspension. Exit les essieux rigides avec leurs coups de raquette en tout-terrain. Les pistes caillouteuses de l’Atlas et du Grand Sud marocain des éditions 2007 et 2009 du rallye-raid Africa Gazoline furent des parties de plaisir pour l’auteur de ces lignes, également propriétaire d’une Willys MB, donc à même de faire la différence ! Cette suspension comprend à l’AV deux doubles triangulations avec chacune un ressort hélicoïdal traversé par un amortisseur hydraulique. De même pour l’AR, avec une simple triangulation. Sur l’A1, cette dernière est fixée perpendiculairement à l’axe longitudinal du véhicule, lui donnant ainsi une silhouette caractéristique (roues inclinées vers l’intérieur à vide) similaire à celle que l’on connaissait sur les Estafette, Floride et autres Cocci­nelle Volkswagen vues de l’arrière. Conséquence pratique sur le comportement de l’A1 : une tenue de route survireuse laissant à désirer, notamment lors d’une brusque prise de virage à plus de 30 ou 40 km/h !
A la suite de nombreux accidents, l’enquête menée par le département de la Défense américain en 1967 [2] mettra en cause la conception de cette suspension AR. D’où la modification de l’ancrage de la triangulation qui ne sera plus perpendiculaire, mais parallèle à l’axe longitudinal du véhicule, maintenant ainsi les roues AR verticales et donc la voie constante. Cependant, n’oublions pas que ces accidents ont essentiellement eu lieu dans un contexte de guerre avec de jeunes recrues plus ou moins conscientes des risques de conduite de ces engins avant tout faits pour le tout-terrain, et dont les pneumatiques type military n’avaient rien de « directionnel »... Rouler aujourd’hui avec des ex-jeeps militaires implique un minimum de bon sens, notamment savoir anticiper. A partir de là, leur comportement ne présente pas plus de risque qu’avec un autre véhicule. Depuis dix ans, votre narrateur effectue chaque année entre 5.000 et 10.000 km au volant de sa M 151 A2, avec pour règle une vitesse maxi de 80 km/h sur route, bien qu’elle soit conçue pour atteindre 105 km/h. Les pneus military ont été remplacés par une monte plus mixte qui est celle des jeeps Peugeot P4 de l’armée française (Uniroyal 700 x 16, dessin à pavés).
 

[1] La M 151 sera fabriquée par trois constructeurs : Ford (144.000), Willys/Kaiser (24.000) et AM General (88.000). Sur un total estimé à environ 256.000 exemplaires selon Ken Whowell, une certitude : les différents contrats de l’armée américaine ont porté sur 175.543 unités, le solde étant destiné à des armées étrangères.
[2] Au cours de l’année 1967, la M 151 a été impliquée dans 3.538 accidents, causant 104 décès et 1.858 blessés. 36 % étaient dus à des retournements, le reste étant de plus classiques collisions entre deux véhicules.
- Article trouvé sur :  http://gazoline.net/article2.php?id_article=1494
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
SAUMUR 2017 - MUTT M151 A2
Lire la suite

LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL

3 Mai 2017 , Rédigé par ALLIS CHALMERS Publié dans #musee, #FIGURINES, #dioramas, #RECONSTITUTION, #EXPOSITIONS, #Thanks GI's, #Gi' s, #americains, #armes

- Au Musée de la Guerre de 1870 et de l Annexion a lieu une Exposition " Les héros oubliés. Dornot-Corny, a small place in hell" jusqu’au 15 décembre 2017.

- L’exposition les "héros oubliés", réalisée en partenariat avec l’association Thanks Gls présente l’une des facettes de la vie de Jack Kirby qui a pourtant eu une influence considérable pour le reste de sa carrière.

- Jacob Kurtzberg, le GI qui a survécu à la Bataille de Dornot. cette exposition mêlant planches originales, objets et uniformes de la Seconde Guerre Mondiale vous permet de vous replonger dans l’histoire du Département et de mieux connaître ce fabuleux créateur, Père des super-héros les plus connus !

- At the Museum of War of 1870 and the annexation is held an Exhibition "The forgotten heroes, Dornot-Corny, a small place in hell" until 15 December 2017.

- The "Forgotten Heroes" exhibition, created in partnership with the Thanks Gls Association, is one of the facets of Jack Kirby's life, which has had considerable influence for the rest of his career.

- Jacob Kurtzberg, the GI who survived the Battle of Dornot. This exhibition combines original boards, objects and uniforms from the Second World War, allowing you to get back to the history of the Department and get to know this fabulous creator, the Father of the most famous superheroes!

Musée de la Guerre 1870 et de l’Annexion

11, rue de Metz, GRAVELOTTE

- Nous nous y sommes rendus et je vous en ramènent quelques photos personnelles  :

LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
LES HEROS OUBLIES - DORNOT-CORNY sur MOSELLE - A SMALL PLACE IN HELL
Lire la suite

BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -

19 Décembre 2016 , Rédigé par ALLIS CHALMERS Publié dans #Vehicules Militaire, #RECONSTITUTION, #EXPOSITIONS, #Bastogne Barracks, #Monuments, #musée

affiche de la manifestation

affiche de la manifestation

- Bonjour a toutes et tous .

- Samedi 11 décembre direction Bastogne avec mon épouse pour participer au 72 ième anniversaire de la libération de cette ville .

- Un passage a Bastogne Barracks  , caserne/musée au se trouve beaucoup de matériels .

- Un rappel :

NUTS !

Le 16 décembre 1944, les Allemands lancent leur dernière offensive majeure à l’ouest. Bastogne est un objectif d’une importance capitale que les Américains doivent défendre coûte que coûte.

- Un homme, le Brigadier Général Anthony McAuliffe, Commandant ad interim de la 101st Airborne Division arrive le 19 décembre 1944 à Bastogne avec sa division et installe son quartier général dans la caserne Sous-Lieutenant Heintz.

- Le 22 décembre 1944, il entre dans l’Histoire en prononçant le célèbre «Nuts» en réponse à la demande de reddition des Allemands qui encerclent la ville.

- Cette réplique négative et brève aura un impact majeur sur le dénouement de la Bataille des Ardennes.( écrits pris sur http://www.bastogne-barracks.be/fr/  ) .

- Pour commencer des photos de quelques véhicules exposés ou fonctionnels .

BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
- Le défilé en ville suivi de la cérémonie au monument Patton
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
BASTOGNE - NUTS DAY 2016 - 1 ère partie -
Lire la suite